Faire le tour du monde ou vivre à l’étranger ?

  • Tweet
  • Tweet

Cela fait des années que je tanne que je fais part des mes projets de tour du monde à mes parents mais mon père a toujours été un fervent défenseur de l’expatriation plutôt que du voyage saut-de-puces. Aujourd’hui, mon coeur balance toujours entre les deux : même si je pense qu’il n’y a rien de mieux que d’avoir un pied-à-terre et rester plusieurs mois dans un pays pour le découvrir et le comprendre, je rêve toujours de tour du monde et mon envie de découverte de pays est insatiable. Alors, quelle est la différence entre expatriation et voyages et quels en sont les avantages et les inconvénients ?

expat

Quelques définitions

S’expatrier, cela veut dire quitter son pays d’origine pour aller s’installer, au moins quelques mois, dans un autre pays et y établir sa petite routine quotidienne. On s’expatrie généralement pour le travail, les études, parce qu’on suit son amoureux, qu’on en a marre de son pays ou tout simplement au gré des opportunités qu’offre la vie.
Voyager au contraire, cela signifie ne passer qu’une courte période dans un autre pays que le sien et, surtout, s’y rendre en tant que touriste (voyageur ou backpacker pour les puristes), bougeant au grès des rencontres et des lieux touristiques.

S’expatrier pour prendre son temps et mieux s’imprégner d’un pays

On peut s’expatrier mais pour autant ne pas changer son mode de vie. Pourtant, c’est en vivant comme et avec les locaux que votre connaissance d’un pays deviendra réelle et que vous apprendrez peu à peu à appréhender ses habitants, sa culture et son rythme de vie. Si j’avais choisi de vivre dans un quartier fermé et ultra protégé réservé aux expatriés, il y a des tas d’expériences que je n’aurais pu connaître : Je n’aurais jamais été invitée au mariage du neveu de mon épicier, je n’aurais jamais pu goûter la vraie cuisine indienne grâce à la femme de mon propriétaire, je ne serais jamais sortie avec un indien (oui, oui, ça fait partie de l’expérience !), je n’aurais eu que des amis expatriés, etc.

Souvent, lorsque l’on voyage dans un pays pour quelques semaines, on court après le temps plus qu’autre chose – il faut en voir le maximum en peu de temps, ou alors savoir prendre son temps et faire des impasses. Du coup, on perd aussi beaucoup de temps à s’énerver à propos de choses qu’on ne comprend pas ou pour lesquelles on n’a pas le temps de s’habituer – mais pourquoi les trajets en train sont si longs, mais où sont les supermarché, mais comment négocier, mais quel prix je dois payer ?… De même, s’adapter à un pays et savoir comment réagir et se comporter pour profiter de sa découverte prend du temps. Lorsque l’on s’expatrie et que l’on a alors des mois devant soi on peut prendre son temps et aller à son rythme. Surtout, cette adaptation se fait naturellement (ou alors pas du tout).

Alors que cela faisait déjà trois mois que j’habitais en Inde, voilà ce que j’écrivais :
« C’est vrai qu’il y a des trucs que je ne peux pas comprendre, ni accepter avec mon petit cerveau d’occidentale, je n’ai sans doute pas encore l’expérience et le recul nécessaire pour vivre tout ça avec philosophie et patience »
Cela vous montre que du temps et de la patience il en faut, et que cela demande un certain travail sur soi-même pour commencer à mettre tous ses préjugés loin derrière soi et enfin commencer à apprécier ce qu’un pays a à nous offrir sans se laisser envahir par tous nos réflexes occidentaux.

De plus, s’expatrier ne veut pas dire ne pas voyager ! Au contraire, les occasions sont souvent nombreuses et vous bénéficiez alors de tous les conseils que vous avez pu glaner auprès de votre entourage. En bonus, la sensation de retour à la maison que l’on ressent en rentrant d’un voyage est un vrai moment de bonheur car on réalise que son chez soi est désormais ici, ailleurs.

Se limiter à un pays ?

Mais s’expatrier c’est aussi, pour un certain temps au moins, se limiter à un pays. Alors cette envie insatiable que vous avez de visiter tous les pays de la planète risque de devoir attendre longtemps avant d’être satisfaite.

Faut-il absolument devoir faire un choix ? Et bien… J’imagine que oui. Mais s’expatrier un temps ne veut pas dire que vous ne prendrez jamais le temps de découvrir tous ces pays qui vous font envie. Souvent, vous pouvez aussi profiter de la proximité géographique de votre pays d’adoption avec d’autres pays pour aller facilement les découvrir (depuis l’Inde : Népal, Sri Lanka, Birmanie, Thaïlande, etc).

Ce qui me fait rêver en ce moment, c’est un long, très long, tour du monde qui me permettrait de m’arrêter plusieurs mois dans certains pays pour y travailler et vivre comme une locale. C’est tout bénéf car on découvre alors le pays de l’intérieur et on rebooste son compte en banque avant de repartir ! Certains pays comme l’Australie, la Nouvelle Zélande ou encore le Canade offre d’ailleurs des Working Holiday Visa qui permettent d’allier travail et découverte du pays.

Et vous, qu’est-ce qui vous fait le plus rêver ? S’expatrier ? Voyager dans plein de pays ? Faire un super long tour du monde ?

11 commentaires

  • Devigne dit :

    Excellente idée ce blog ouvert à tous ceux qui ont soif de découvrir de nouveaux pays,d’autres cultures.
    J’approuve absolument ta vision et ton analyse de l’expatrié et du voyageur ayant vécu les deux situations.
    Continue!

  • venividivoyage dit :

    Merci pour le mot d’encouragement ! Bisous !

  • Bonjour Joana,

    Perso je me suis expatriée 2 x 9 mois pour l’instant en Angleterre puis aux USA ou je suis actuellement. Je suis d’accord, c’est mieux de s’expatrier pour découvrir en profondeur la culture d’un pays. Après il faut déterminer combien de temps est nécessaire pour avoir fait le tour, perso je pense que 6 mois ce n’est pas mal si on a assez de temps pour vadrouiller correctement. Bien que après 9 mois à Miami je m’étonne encore parfois de certaines choses…

    J’ai aussi pas mal voyager mais sur un court séjour, on a le temps que de découvrir le basique, l’essentiel et pas forcément la vrai culture.

    Après un TDM c’est vrai que c’est tentant aussi et puis si on traverse un pays qu’on aime vraiment on est toujours à temps de revenir plus tard. Moi je tenterai bien l’aventure, j’attends juste de trouver quelqu’un qui voudrait partir avec moi parce que la solitude au bout d’un moment ça me pèse. A quoi bon vivre quelque chose de génial si on ne peut le partager avec personne…

    Bonne continuation,

    Nadège

    • venividivoyage dit :

      Salut Nadège, merci pour ton commentaire.
      En fait, pour faire le lien avec ton message, je pense que finalement chaque façon de voyager apporte finalement son lot d’inconvénients et d’avantages !
      J’aime bien voyager seule, perso, on rencontre toujours des gens en cours de route avec qui partager ses découvertes !

      Je suis super curieuse par rapport à Miami et les Etats-Unis en général donc je ne manquerai pas d’aller faire un tour sur ton blog !

  • Marie dit :

    Comme tu le dis chaque façon de voyager a ses avantages et ses inconvénients… Pour ma part j’aime m’imprégner d’une culture même si ce n’est pas toujours évident (comme par ex en ce moment, je vis à Jakarta depuis + de deux mois, l’intégration n’est pas facile), c’est tellement enrichissant, il y a du défi, on a un semblant de quotidien, et surtout on ne cesse de voyager sans cesse, on a toujours les yeux du voyageur, même installé ! Ca a un côté magique, d’autant que souvent les locaux sont fiers, et veulent te montrer leurs secrets spots (ça c’était plutôt en Nouvelle-Zélande ;) )

    Pour ce qui est de Canada Australie New Zealand… C’est dangereux. Très dangereux. Si si. Après tu reviendras jamais en France. C’est le paradis ! Enfin je n’ai vu que la NZ pour le moment, Australie en fin d’année, et Canada ce sera pour plus tard.

    Le top c’est expat et tour du pays au lieu du tour du monde. Pas besoin de se presser, on est jeune on a le temps d’en voir des trucs !

    En tout cas chouette article, maintenant je pars à la découverte de ton blog…

    Bons voyages :)
    Dernier article de Marie : La meilleure Bintang du mondeMy Profile

    • venividivoyage dit :

      Totalement d’accord :) Expatriation et beaucoup de voyages à droite à gauche, c’est le top ! (mais malgré tout une part de moi ne peut pas s’empêcher de vouloir partir faire un tour du monde (de plusieurs années tant qu’à faire) !)

  • Marie dit :

    J’étais (ou je suis ?!) exactement tiraillée par la même question. Le tour du monde fait rêver…et totalement différent de l’expatriation. Alors je suis partie avec le WHV en Australie ne sachant pas exactement si j’allais voyager ou m’y installer. Finalement comme le dit, Marie du message précédent, le risque c’est de ne pas vouloir rentrer …! MAIS avec l’expatriation en Australie, que 4 semaines de congés donc au final les voyages seront malheureusement limités. En contrepartie plein de découvertes au quotidien et plusieurs années devant moi pour découvrir l’Australie et les pays voisins. Pourquoi pas un tour du monde plus tard ? Toutes les expériences sont bonnes à prendre!

    • venividivoyage dit :

      Mais le WHV ce n’est pas seulement pour une année ? Tu as trouvé un travail qui te donne droit à un visa plus longue durée ? Ca, j’imagine que c’est le bon plan quand on tombe vraiment amoureux d’un pays !

      Effectivement, on tire quelque chose de positif de toute expérience… Et pouvoir s’expatrier ET faire un tour du monde dans une même vie c’est le top !

  • Haydé[email protected] dit :

    C’est une belle conversation que nous avons eu sur le blog de Nowmadz entre le voyage « vivre sur place » et le « voyage itinérant ». Je pense que les 2 sont bons à faire, et j’ai d’ailleurs fait les 2.

    En voyage tour du monde, tu passes ton temps à découvrir de nouvelles choses, mais tu restes le tourist de base comme tu dis. Alors que sur place tu vis comme tu vivrai en France, avec de petites découvertes quotidiennes. Tu reviens enrichi, ton père n’a donc pas tout à fait tord à ce sujet :)
    Après je ne t’apprend rien vu ton expatriation. A bientôt
    Dernier article de Haydé[email protected] : Les 10 choses les plus difficiles lorsque l’on part vivre à l’étrangerMy Profile

    • venividivoyage dit :

      Aaah, mon père a souvent raison ;)
      Je suis bien d’accord avec toi, les deux expériences valent d’être vécues, et moi maintenant je veux partiiiir en tour du monde !

  • Haydé[email protected] dit :

    C’est une superbe idée, mais attend toi à être en mode touriste tout le temps pendant un an. Tu découvres beaucoup de choses également, mais tu te fais plus souvent arnaqué, etc.
    Bref, l’un comme l’autre, il y a des avantages et des inconvénients.
    Dernier article de Haydé[email protected] : Pour votre voyage ne vous trompez pas de lieu ! 4 styles de villes décrites pour un meilleur choixMy Profile

Laisser un commentaire

CommentLuv badge